Les Pintades à Londres : chroniques de la vie des Londoniennes

Pintades_Londres

 

 

Auteur : Virginie Ledret
Editeur : Jacob Duvernet
Collection : Les Pintades
ISBN : 2-84724-113-2
Nb. de pages : 212 pages

 

 

 



Résumé :

Ce sont de drôles d'oiseaux qui ne vivent qu'à trois heures de TGV de Paris. Les échanges linguistiques et les virées shopping n'ont pas suffi à percer le mystère. Vues de ce côté-ci de la Manche, les Londoniennes restent souvent une énigme. Leurs excentricités, leur amour de la monarchie, leur goût prononcé pour l'ivresse, leurs opinions politiques, leur humour cynique ou leurs styles vestimentaires déjantés peuvent nous laisser perplexes. Si vous pensez qu'une chav est une crème dépilatoire, qu'une posh est un sac en plastique et qu'une wag se conduit à gauche, alors Les Pintades à Londres, le deuxième opus de la collection des Pintades, est absolutely pour vous. Une fois encore, rien de péjoratif dans ce sobriquet, bien au contraire. Plutôt un pied de nez aux doux noms d'oiseaux dont les femmes sont parfois affublées. Etre une pintade, c'est être une femme d'aujourd'hui, légère et sérieuse, féminine et féministe. Après Les Pintades à New York, ce volume explore la féminitude made in London.

Mon avis :

Dans ce livre, Virginie Ledret, une journaliste vivant à Londres, nous présente les caractéristiques des femmes londoniennes. Que ce soit la It Girl, la Posh, la Mummy ou d’autres, Virginie nous fait découvrir la spécificité des pintades de la capitale anglaises, que ce soit leurs habitudes, leurs comportements ou encore leurs adresses.
J’ai beaucoup aimé ce guide. On y apprend beaucoup de chose sur les femmes londonienne, le tout écrit dans le style léger des magasines féminins. L’auteur connaît son sujet car elle a vécu à Londres et elle n’hésite pas à nous parler d’anecdote qu’elle a elle-même vécu ou qui sont arrivées à ses copines. Cette lecture m’a donné envie d’en savoir plus sur les habitudes anglaises et de déguster un vrai Tea Time. Grâce à ce « guide », j’ai également compris certaines subtilités rencontrées dans des films anglais. Cependant, même si je pense que les principales caractéristiques des londoniennes restent longtemps d’actualité, certaines informations, comme les adresses en fin de chapitre et tout ce qui touche à la mode, soient vite obsolète. Un petit guide sympathique qui donne envie d’aller à Londres.

this_is_england_colorsAnimauxChallenge