Ernest et Rebecca : mon copain est un microbe

Ernest_rebecca

 

 

 

Auteur / Illustrateur : Guillaume Bianco, Antonello Dalena
Editeur : Lombard
ISBN : 978-2-8036-2394-5
Nb. de pages : 46 pages
Tome 1

 

 

 

 

 



Résumé :

Je m'appelle Rebecca. J'ai six ans bientôt et demi et je suis souvent malade. En plus, mon papa et ma maman veulent se séparer et ça me rend triste. Heureusement Ernest est là pour me remonter le moral. Ernest, c'est un super microbe et un super copain ! Je l'ai attrapé un jour de pluie. Ensemble, on rigole bien...

Mon avis :

Rebecca est une petite fille de 6 ans. Comme ses défenses immunitaires sont faibles, elle est souvent malade. Et pour couronner le tout, ses parents n’arrêtent pas de se disputer. Un jour qu’elle sort jouer sous la pluie, elle attrape un microbe très attachant qui va vite devenir son ami, Eruditus Rarum Novicius Eczema Staphylocoque, Ernest pour les intimes. Avec son aide, elle va tenter de rapprocher ses parents tout en passant les épreuves pour devenir un virus.

Sous son aspect « mignon », cette bande-dessinée aborde deux sujets difficiles lorsque l’on est un enfant : la maladie et le divorce de ses parents. Ces sujets sont cependant traités avec beaucoup d’humours et de bonnes humeurs. Même si certains moments sont difficiles pour Rebecca, comme le départ de son papa, l’auteur sait dédramatiser la situation grâce à des dialogues aux réparties savoureuses. Je me suis même surprise à rire.
Les deux personnages principaux, Ernest et Rebecca, sont très attachants. Ernest est un virus capable de muter à volonté. Il n’hésite pas à jouer de cet atout pour défendre Rebecca des autres virus et pour l’aider dans ses projets. Des projets, cette petite fille à l’imagination débordant, n’en manque pas. En effet, Rebecca, malgré sa maladie est une petite fille pleine d’énergie et de ressources.
Le graphisme est en harmonie avec le propos de cette bande-dessinée. Le dessin, tout en rondeur, rappelle l’univers enfantin et permet de dédramatiser certaines situations. Les couleurs vives accentuent le côté dynamique du récit .

Pour conclure, une série très divertissante, abordant des sujets sensibles avec beaucoup de finesses.

Logo_BD_Mango_bleuChallenge_bac_2014