L'héritage Boleyn

H_ritage_Boleyn

 

 

Auteur : Philippa Gregory
Editeur : Archipel (L')
ISBN : 978-2-8098-0175-0
Nb. de pages : 449 pages

 

 

 

 

Résumé :

En 1536, Henry VIII, roi d'Angleterre, a fait décapiter pour adultère, inceste et haute trahison sa deuxième épouse, Anne Boleyn, qui n'a pas enfanté l'héritier mâle qu'il espérait. Quelques jours plus tard, il épouse Jane Seymour, qui lui donnera un fils - le futur Edouard VI - mais décèdera en couches en 1537. Moins de trois ans plus tard, il se marie avec Anne de Clèves dans le cadre d'une alliance avec les Protestants. Mais, incapable de consommer son mariage, il décide d'en obtenir l'annulation pour convoler avec la très jeune Katherine Howard, nièce de l'ambitieux Thomas, duc de Norfolk. Malgré la vigilance de Jane Boleyn, sa dame d'atour alliée du duc, la nouvelle reine noue une liaison avec Thomas Culpepper. En 1542, cette infidélité causera sa perte. Elle aussi subira le sort réservé à sa cousine Anne six ans plus tôt. Trois épouses, trois destins tragiques... Avec brio, Philippa Gregory nous plonge dans les arcanes de la cour, où machinations, intrigues et complots pour accéder ou conserver le pouvoir se succèdent, et dont les femmes sont souvent les premières victimes...

Mon avis :

Jane Seymour, épouse d’Henry VIII vient de mourir en couche. Le roi cherche alors une autre épouse. Son choix se porte sur Anne de Clèves, duchesse allemande, et dont le soutien de son frère permettrait à l’Angleterre de faire alliance contre la France et l’Espagne. Mais Anne l’ayant humilié sans le vouloir, il porte son dévolu sur une autre jeune fille, Catherine Howard. Tour à tour trois femmes se confient. Chacune raconte les évènements qu’elles vivent à leur manière et avec leur personnalité. Ces trois femmes, ce sont Anne de Clève, Jane Boylen et Catherine Howard.


Pour être honnête, j’ai eu assez de mal à entrer dans l’histoire. Mais une fois dedans, j’ai eu beaucoup de mal lâcher ce livre. L’intrigue est bien menée et on est vraiment plongé au cœur de cette période historique. Même si je connaissais leur histoire, je n’ai pas pu m’empêcher de trembler pour la reine Anne et la reine Catherine. Le tout est écrit dans un style très agréable à lire et très clair. On peut le lire sans connaître cette période historique.


L’auteur fait alterner les points de vue d’Anne, de Jane et de Catherine. Cette diversité des points de vue est très intéressante, d’autant plus que les trois femmes ont des personnalités complètement différentes. Anne de Clève est présenté comme une femme réfléchit, posée qui comprend très vite la situation dangereuse dans laquelle elle évolue. Jane Boylen, assez perturbé depuis la mort de son mari et de sa belle-sœur Anne Boylen contre qui elle a témoigné, est un agent double dirigé par son oncle, le duc de Norfolk. Et enfin, Catherine Howard se caractérise par une superficialité assez impressionnante. Je dois dire que cette dernière m’a un peu agacé. Derrière toutes ses femmes, le duc de Norfolk, oncle de Catherine et parent de Jane, tisse sa toile. Je ne sais pas quel rôle il a véritablement joué au niveau historique mais Philippa Gregory le présente comme un homme manipulateur et sans scrupule, à l’origine de la chute des deux reines.


Un roman passionnant

challenge_commonwealthChallenge_Royalreines_et_courtisanesChallengehistoireessai1God_save_livre