Hansel et Gretel


Hansel

 

 



Auteur : Jakob Grimm, Wilhelm Grimm
Illustrateur : Anthony Browne
Editeur : Kaléidoscope
ISBN : 2-87767-343-X
Nb. de pages : 32 pages

 

 



Mon avis :

Hansel et sa sœur Gretel vivent avec leur père et leur belle-mère. Ils sont tellement pauvres que cette dernière décide de les abandonner dans la forêt. Grâce à l’idée d’Hansel de semer des cailloux blanc, ils retrouvent le chemin de leur maison. Mais ce n’est que partie remise. Lors d’une deuxième tentative de leur belle-mère, les deux enfants ne retrouvent plus leur chemin. Alors qu’ils perdent tout espoir, ils découvrent une maison en pain d’épice habitée par une sorcière. Cette dernière emprisonne Hansel, dans l’espoir de le manger et fait de Gretel sa servante. Mais Gretel arrive à tuer la sorcière et à délivrer son frère. Après avoir découvert un trésor dans la maison de la sorcière, ils retrouvent leur maison. Leur belle-mère est morte et ils peuvent donc vivre heureux.
J’ai trouvé le texte relativement fidèle à celui du conte original et n’apportant pas grand-chose de plus. Mais ce qui fait la particularité de ce livre, ce sont les illustrations d’Antony Browne. Tout d’abord, elles permettent de situer l’histoire à une époque proche de la nôtre (je dirais les années 80). J’ai trouvé que cela rendait le récit plus angoissant et plus réaliste : la sorcière, par exemple, peut être n’importe quelle vieille dame que l’on croise dans la rue. Je pense qu’il est plus facile pour des enfants de s’identifier à Hansel et Gretel que s’il s’agissait de personnage évoluant dans une époque ancienne. Ensuite, les illustrations sont en harmonie avec les sentiments des personnages : elles sont sombres et inquiétante quand les enfants vivent avec leur belle-mère et sont chez la sorcière mais elles deviennent lumineuses dès que la sorcière meurt. On ressent bien la sensation d’enfermement puis de libération que les personnages éprouvent. Enfin, comme souvent chez Antony Browne, les illustrations sont truffées de petits détails comme des visages dans les arbres, des jeux avec les reflets et les ombres… Si on observe bien, on se rend compte que la belle-mère et la sorcière sont une seule et même personne.

challengealbumContesChallenge