Chagrin dans le ciel

Chagrin_ciel

 

 

Auteur / Illustrateur : Hee-jae Lee, Youn-bok Lee
Editeur : Casterman
Collection : Hanguk
ISBN : 978-2-203-37717-2
Nb. de pages : 230 pages

 

 

 



Résumé :

Youn-bok est un jeune garçon de 10 ans, dans la Corée du Sud des années 1960. Sa mère les a abandonnés son frère, sa sœur et lui, et son père, charpentier, est si gravement malade qu'il n'est même plus en état de chercher du travail. Youn-bok se retrouve donc avec sa famille à charge et enchaîne les petits boulots, vendant des chewing-gums, cirant les chaussures, gardant les chèvres... Tout en essayant de continuer à aller à l'école. Fidèle adaptation en BD du journal intime qui a bouleversé les Coréens de l'époque, Chagrin dans le ciel est une histoire vraie, qui évoque sans fausse pudeur les incroyables difficultés auxquelles ce garçon a dû faire face pour survivre et sauver sa famille.

Mon avis :

Cette bande-dessinée relate l’histoire vrai de Youn-bok, un jeune coréen de 11 ans, obligé de vendre des chewing-gums dans la rue pour faire vivre sa famille. Sa mère est partie quand il avait 6 ans et il doit, à lui seul, nourrir son frère, sa sœur et son père malade. La vie dans la rue est difficile et il est fréquemment victime de violence. Heureusement, il va croiser la route de deux enseignants qui vont l’aider à faire connaître son histoire.

Cette bande-dessinée raconte une histoire vraie très connue en Corée. L’histoire se passe dans les années 60, année où la Corée est appauvrie par des années de guerre avec la Corée du Nord. La lecture de cette bande-dessinée fait mal au cœur car on ne peut s’empêcher de trouver injuste qu’un enfant doive subir autant de souffrance. J’ai cependant été surprise que malgré ses difficultés, Youn-bok ne renonce jamais et fait tout ce qu’il peut pour s’en sortir, ce qui n’est pas toujours le cas de son père. Le récit est jalonné de passages plus calmes, notamment lorsque Youn-bok va à l’école, qui adoucissent le récit. A la fin de ma lecture, je n’ai pas pu m’empêcher de faire le parallèle avec l’histoire de Ma Yan, petite fille chinoise pauvre qui a pu continuer d’aller à l’école grâce à la publication de son journal intime.

Les illustrations, par leurs douceurs, atténuent la dureté de l’histoire.

challengehommePetitbacChallengeLogo_BD_Mango_bleuCoreePrintemps1