Le secret d'une reine

Secret_d_une_reine

 



Robin Maxwell
Editeur : Pygmalion Editions
ISBN : 2-85704-550-6
Nb. de pages : 396 pages

 

 

 

 



Résumé :

Deux reines, parmi les plus célèbres de l'Histoire, Anne Boleyn et sa fille Elizabeth Ière, ont partagé, à travers le temps et à l'insu du monde, un même et déchirant secret. Toutes deux, ambitieuses et follement passionnées, aimèrent puis haïrent le même roi, Henry VIII, toutes deux furent victimes de ses égarements sanguinaires ; toutes deux connurent l'impitoyable emprise et la traîtrise des hommes. Le règne d'Anne ne dura que trois ans. Accusé d d'adultère et de sorcellerie, elle subit une mort ignominieuse. Elizabeth, meurtrie à jamais dans son cœur, régna quarante longues années d'une main de fer, imposant à l'Eglise et au pape son inflexible volonté. Prisonnière d'une ombre qui ne cessa jamais de la hanter, Elizabeth, qu'on appela à tort " la femme sans homme ", délivre ici la clé de son destin énigmatique. Une histoire d'une indicible cruauté, brûlant de tous les feux de la volupté, où l'on côtoie innocence et tendresse, pureté et désintéressement, courage et fidélité, lâcheté innommable. Velours et brocarts rutilants, chatoiement des pierreries et des ors, horreur et ténèbres des cachots, tout est là. Magnifiquement évoqué, avec panache, émotion, sobriété, auréolé par l'incomparable lumière que projette sur le drame l'amour infini d'une mère pour son enfant.

Mon avis :

Elizabeth Ière, récemment couronné reine d’Angleterre, entre en possession d’un journal intime. Il s’agit de celui de sa mère, la reine Anne Boleyn. Malgré le fait qu’Elizabeth ait renié sa mère, elle va se plonger dans la lecture de ce journal et ainsi découvrir qui était réellement cette femme qu’elle a à peine connue et dont on lui a dit tant de mal.
J’ai beaucoup aimé ce roman qui m’a permis d’approfondir mes connaissances sur une reine que j’ai découvert récemment : Anne Boleyn. Sa vie est un bon sujet de roman. Pour elle, le roi Henri VIII a répudié sa femme, la reine Catherine d’Aragon, prenant le risque d’être en conflit avec l’Espagne et d’être excommunié par le Pape. Enfin, pour pouvoir l’épouser, il va jusqu’à réformer l’église d’Angleterre, qui de catholique va devenir anglicane.
J’ai apprécié la forme du journal intime : grâce à ce procédé, l’auteur nous fait entrer dans les pensées d’Anne et l’on comprend mieux ses motivations. Il ne faut cependant pas oublier qu’il s’agit d’un roman, certes historique, mais d’un roman quand même. L’alternance Elizabeth/Anne donne un certain dynamisme à l’histoire et allège certains passages assez complexes de la vie d’Anne. J’ai regretté que la vie d’Elizabeth soit à peine évoquée. En effet, l’auteur ne nous présente que les grandes lignes de son début de règne pour se concentrer sur Anne, la véritable héroïne de ce roman.
Il n’y a pas besoin de posséder de grande connaissance en histoire pour comprendre ce roman.

 

Challenge_Royal

 

      reines_et_courtisanes